Conseils pour conserver longtemps son arbre de Noël

Sapins de Noël coupés

La meilleure façon de stocker votre arbre de Noël jusqu’à ce que soyez prêt à le décorer est de le laisser dehors dans un endroit ombragé.
Une fois à la maison, évitez de l’installer prés des radiateurs ou de la cheminée (chaleur + risque d’incendie). Un éclairage fort comme un halogène est également à proscrire du fait de la chaleur dégagée, ce qui aura pour effet de faire sécher rapidement l’arbre, rendant ses aiguilles ternes, cassantes et qui vont finir par tomber.
Une fois l’emplacement idéal trouvé, il est conseillé de retailler légèrement le pied de l’arbre comme on le ferait avec une fleur coupé afin d’améliorer l’absorption d’eau s’il est placé dans un bac muni d’un réservoir.

Sapins en pot

Dans la maison :
Il faut acclimater graduellement l’arbre à la température de la pièce dans laquelle il sera installé pour lui éviter un choc thermique. Par exemple, en le transférant de l’extérieur à 0°C, puis au garage à 10 °C pour finir enfin dans la véranda à 17°C. Après les fêtes, il faudra réaliser l’opération inverse.
Plus encore que pour le sapin coupé, il faut absolument éviter les sources de chaleur, les conifères n’aimant guère nos intérieurs chauds et secs. Pour cette raison, il convient de maintenir la motte humide durant tout son séjour dans l’habitation. N’oubliez pas de brumiser régulièrement le feuillage en ayant pris soin de débrancher les guirlandes lumineuses avant cette opération.

Le jour de sa replantation :
Réfléchissez bien à l’endroit de la plantation de votre sapin. S’il est petit au moment de la plantation, il faut penser qu’il pourra atteindre 50 m dans 40 ans pour le sapin de Nordmann par exemple.
Eviter un jour de gel.
Imbiber la motte du sapin durant ¼ d’heure.
Ameublissez bien la terre du trou de plantation afin de permettre aux radicelles de s’installer rapidement. Arrosez copieusement la base du sapin après plantation afin de bien mettre en contact les racines et la terre.