L’entretien

Souvent, outre le choix de la station, l’entretien va conditionner la réussite ou l’échec de la plantation. Le contrôle des mauvaises herbes est une des opérations les plus importantes pour obtenir des arbres de Noël de haute qualité. En effet, sans entretien, les jeunes sapins ne peuvent se développer correctement. Les mauvaises herbes « gainent » le jeune plant, le forçant à se développer en hauteur pour atteindre la lumière plutôt qu’en largeur, de plus cette végétation herbacée exerce une compétition vis à vis des jeunes arbres en terme d’accès aux éléments nutritifs. Pour éliminer ou limiter la pousse des adventices, on peut avoir recours à une fauche mécanique, du pâturage, du paillage, du désherbage mécanique ou chimique. C’est cette dernière solution qui est la plus pratiquée même si de nouvelles pratiques culturales alternatives se mettent en place (cf. Chapitre Sapins et Environnement).
Les plantations de sapins de Noël sont susceptibles d’être attaquées par un certain nombre de parasites comme des pucerons, des charançons, des acariens…
Des champignons pathogènes endommagent également parfois les sapins, en particulier lors de périodes chaudes et pluvieuses. On utilise alors de façon raisonnée des insecticides ou des fongicides, ou bien on laisse faire la nature en privilégiant la lutte biologique.
Les sapins de Noël peuvent encore être victimes de dégâts par le gibier, en particulier les abroutissements et frottis du chevreuil.
La taille des sapins de Noël est de plus en plus pratiquée. Elle vise à régulariser la flèche du sapin, à provoquer un épaississement des arbres, à obtenir une forme pyramidale parfaite, à moduler la croissance…
Les opérations de taille peuvent se dérouler toute l’année mais une préférence est donnée à la mi-juillet car les rameaux ont terminés leur croissance mais restent souples et donc faciles à tailler au sécateur ou au couteau de taille (sorte de sabre).

Récolte et le conditionnement

En septembre, un marquage des sapins avec des bracelets en plastiques ou en cartons colorés est effectué, en présence ou non des acheteurs, suivant les différentes tailles et catégories de choix. À la suite de la réception des commandes fermes, les sapins sont sectionnés à ras de terre grâce à une débroussailleuse à disque. La récolte s’effectue de la mi-novembre à la mi-décembre. Une fois le sapin coupé, le pied est formé à l’aide d’un gros taille-crayon activé par la prise de force d’un tracteur afin de l’amener à un diamètre de 50 mm. Il est ensuite enfiché dans un socle de bouleau fendu. Le sapin est ensuite passé dans un cornet de métal galvanisé à l’intérieur duquel on le recouvre d’un filet qui plaque les branches vers le haut. Ce dispositif permet un gain de place et évite la casse des branches. Les sapins seront mis en palette et expédiés par camion vers les lieux de vente.